L’Inattendue de Brasseurs du Monde

L’Inattendue de Brasseurs du Monde

Brasseurs du Monde sort, juste à temps avant le temps des fêtes, l’Inattendue. Cette bière de session fait seulement 2,5% d’alcool. Contrairement aux autres session ale, elle est plus sur le côté céréale et sucré, que sur l’amertume. Elle est produite avec sept céréales, d’où le multigrain, et contient également du lactose qui rehausse un peu le goût sucré.

Une bonne bière légère, à boire à grande gorgées. Je vous la recommande justement pour le temps des fêtes, moment de l’année où on a tendance à boire un peu trop.

Brasseurs du Monde diffuse maintenant des présentations vidéos de leurs bière. Suivez les sur Facebook et Youtube.

J’ai pu déguster cette bière parce que Brasseurs du Monde m’a en offert une bouteille. Si vous voulez que je parle de votre produit, écrivez-moi!

Publicités

Ceci n’est pas une microbrasserie

Qu’ont en commun le Griendel (brasserie artisanale), la Brasserie Éléments et Les Maltcommodes? Eh oui, ce ne sont pas des microbrasseries. Même si on peut y boire de la bonne bière, elle n’y est pas brassée. Le Griendel et la Brasserie Éléments brassent dans d’autres installations, mais prévoient avoir des cuves à court ou moyen terme. Pour ce qui est de Les Maltcommodes, il n’y aura probablement jamais de cuves là-bas. C’est d’ailleurs ce qu’on lit dans l’article Les Maltcommodes au Liquor Store: une première «microbrasserie» à Beauport du Journal de Montréal, daté de janvier 2015.

On me demande parfois ce que je pense que la « microbrasserie Les Maltcommodes ». Eh bien je n’en pense pas grand chose. C’est loin de chez moi, dans un centre d’achat et je ne pense pas être la clientèle cible. Je n’y ai jamais été d’ailleurs et je ne considère pas cet endroit comme une microbrasserie. Par contre j’ai déjà été boire, et manger d’excellents burgers, chez Griendel et la Brasserie Éléments. Ce sont à mon sens des lieux authentiques.

J’ai été surpris de lire dans le magazine 1608, que Les Maltcommodes brassent leurs bières sur place. Ça m’a étonné. J’ai donc vérifieé sur le site Web de la RACJ. À ce jour, en 2017, cet établissement ne semble pas avoir de permis de brassage. Du côté du Registraire des entreprises, on peut lire que cet établissement opère un restaurant-bar et une micro-brasserie.

Du côté de Beauport, les Maltcommodes ne sont pas de tout repos avec leur cinquantaine de bières, dont huit brassées sur place.
Magazine 1608, no 16

Qu’est-ce qui induit les gens en erreur? On voit le mot « microbrasserie » sur leur site Web et leur page Facebook. « Resto & Microbrasserie », ça fait penser à Archibald, 3 Brasseurs, La Voie Maltée, etc. Bref, à mon avis, ça induit les gens en erreur. Ce n’est pas tout le monde qui va avoir le réflexe de demander où sont les cuves, comment s’appelle le brasseur, etc.

Une microbrasserie qui se la coule douce. Avis aux connaisseurs, c’est vous qui aurez de la broue dans le toupet avec plus de 50 sortes de bières à déguster dont 8 authentiquement Maltcommodes.
– http://lesmaltcommodes.com/

Huit bières authentiquement Maltcommodes? C’est à prendre au deuxième degré! Ces 8 bières authentiquement Maltcommodes sont brassées chez Brasserie Générale, à Charlesbourg. À ma connaissance Les Maltcommodes est le seul endroit au Québec qui s’affiche comme une microbrasserie, mais qui brasse, ou plutôt fait brasser ses bières ailleurs. Faire brasser des bières à contrat, plusieurs restaurants et bars le font déjà et ce ne sont pas pour autant des microbrasseries.

Si ça vous être un connaisseur et que ça vous tente d’aller prendre une broue, sachez que Les Maltcommodes sont sur la Boutique Voir, donc que vous pouvez d’un rabais. Sur la Boutique Voir on peut d’ailleurs y lire que « Maltcommodes, est une microbrasserie »!

Si vous êtes un connaisseur et que ça vous tente d’aller prendre une bière dans une microbrasserie qui brasse ses propres bières sur place, cherchez votre prochaine destination chez Au Menu ou Je bois local.

Je suis curieux de connaître votre opinion. Est-ce qu’il faut brasser ses bières sur places pour être considéré comme une microbrasserie?

Coule pas chez nous!

La coalition Coule pas chez nous a lancé aujourd’hui sa bière. 21 microbrasseries, d’un peu partout au Québec, ont participé à ce brassin collaboratif. C’est une belle campagne pour dénoncer l’oléoduc.

Parlons de la chose… La bière est une session IPA à 3,9%. On parle d’une touche d’agrume, de conifère et d’une belle amertume. Ça va être bon. Elle a été brassée avec des ingrédients 100% québécois. Fait à noter, la bière a été  brassée à plusieurs endroits donc elle n’est probablement pas identique d’un endroit à l’autre.Il y a même eu 2 fournisseurs pour le grain, qui ont alimenté des microbrasseries différentes. Ça sera intéressant d’en goûter plusieurs exemplaires et noter les différences si minimes soient-elles. Elle existe également dans plusieurs formats de bouteilles, que vous pourrez acheter chez un détaillant près de chez vous.

Voir la conférence de presse

Pas d’eau, pas d’bière. Pas d’bière, pas d’fun
– Microbrasserie Ras L’Bock

Quand on pense aux ingrédients de la bière, le houblon et le malt nous viennent naturellement en tête. On oublie souvent à quel point la qualité de l’eau est importante.

Envie de vous procurer cette bière, en fût dans une microbrasserie ou en bouteille au dépanneur? Consultez leur Brouemap pour la liste des points de vente et le calendrier des lancements si vous voulez en boire sur place. Si vous ne buvez pas de bière vous pouvez les encourager avec un don.

Le visuel de la campagne est superbe et a été réalisé par Fardoche. Il collabore fréquemment avec des microbrasseries et son portfolio est impressionnant. Vous allez reconnaître les étiquettes de bouteille de bière et de campagne de publicité.  Je trouve que le logo ressemble beaucoup au drapeau belge… pays de la bière.

Être juge de bière d’un jour

 

Dans le cadre du Salon international des vins et spiritueux de Québec 2017 il sera possible d’être juge d’un jour pour le Prix du public bières. C’est la deuxième édition de ce volet bière. Lors de la première édition en 2015 j’ai passé tout droit et j’ai regretté. Cette année je m’inscris. C’est une superbe chance de juger des bières dans un concours, sans être un expert.

Moyennant environ 60$, ça inclus entre autre une formation de base sur les techniques de dégustation, la dégustation (lire ici juger) des bières, des coupons de dégustation ainsi qu’un accès au salon et des bouchées. Le détail complet de l’expérience houblonnée est disponible dans la billetterie du salon. Ça s’offre très bien en cadeau à un amateur(e) de bière.

C’est une très belle occasion de goûter des bières à l’aveugle dans une atmosphère de concours et avec rigueur. Pour le reste du salon vous pourrez parcourir les kiosques et goûter des produits. Pour ma part je vais aller faire le tour des bières… Quelles bières? La programmation sort le 28 février, soit le jour où j’écris cet article. J’ai bien hâte de voir la liste des produits et producteurs sur place.

Inscrivez-vous rapidement. Les places sont limitées. Je n’ai pas reçu de commandite pour vous parler de cet événement. Je suis bien content que des efforts soient fait pour mettre en valeur les produits brassicoles du Québec. Voilà.

Pour en savoir plus

Des outils pour vos infolettres

En fin de semaine j’ai été témoin, sur internet, d’une infolettre envoyés avec un simple courriel. Des infoslettres comme ça on en voit encore. Pour plusieurs raisons ça a mis les gens en colère. D’abord il faut faire ce genre d’envoi en copie conforme invisible (cci). Ça évite que les destinataires voient à quelles autres adresses courriels vous avez envoyé le message. Ça évite également que vos compétiteurs aient accès aux adresses courriels de vos clients. Il faut aussi prévoir un moyen pour permettre aux gens de se désinscrire. Finalement, si vous récupérez des adresses courriels dans un sondage en ligne, assurer vous d’avoir le consentement des gens avant de les solliciter. Avez-vous déjà remarqué la petite case « j’accepte de recevoir des courriels de vos partenaires » à la fin des formulaires en ligne? Eh bien ça sert à ça.

Plusieurs dépanneurs et microbrasseries utilisent ce genre d’outil. D’autres l’utilisent informer les membres de leur club de bière ou un groupe d’amis. Je connais d’ailleurs une personne qui a envoyé ses invitations de mariage avec ça. C’est efficace.

Des outils en ligne pour faire des infolettres

Il existe plusieurs outils en ligne, gratuit pour une utilisation raisonnable. Il y a Cyberimpact qui est québécois et qui dispose d’un interface en français. Il est gratuit si vous avez moins de 250 contact. Abonnez-vous et vous recevrez une tonne de conseils pour bien l’utiliser. Pour les anglophiles il y a  MailChimp. Ce dernier est gratuit si vous envoyer moins de 12 000 courriels par mois. Il en existe plusieurs autres.

Ces outils offrent plusieurs fonctionnalités : importation de votre liste d’abonnés actuel, formulaire d’inscription/désinscription pour vos abonnées, gabarit de courriel pré-fait et personnalisable, statistiques (lecture de vos courriels, adresses invalides, etc).

N’oubliez pas que la sollicitation par courriel est régie par le CRTC. Il y a d’ailleurs un règlement là-dessus. En gros vous devez avoir l’accord des gens pour leur écrire, vous devez les informer de qui vous êtes et vous devez leur permettre de se désinscrire.

Besoin d’un expert en Web? Contactez-moi.

En savoir plus

6 offres de la boutique Voir pour 2017

Voici 6 offres de la boutique Voir que je trouve d’intérêt pour les amateurs de bonne bière et de resto. La boutique Voir offre 25 à 40% en bonis quand vous achetez une carte cadeau.

Région de Montréal

Région de Québec

Conférence sur la bière au SAAC 2017

Parmi toutes les conférences gratuites du salon de la Semaine de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Consommation (SAAC) il y en aura une sur le thème « Sciences et traditions brassicoles ». C’est Jean-Pascal Turcotte Scott, directeur à la production pour la Microbrasserie universitaire BRASSTA et étudiant en troisième année en sciences et technologies des aliments, qui présentera cette conférence. Ça se passe au Centre des foires de Québec à 9 h 45 samedi le 14 janvier.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur BRASSTA passez faire un tour à leur kiosque! Il y aura également des kiosques alimentaires (cidres, fromages, etc)

L’entrée est gratuite pour tous.

Pour en savoir plus