La campagne 2340

Je vous ai parlé de la nouvelle campagne de publicité d’Éduc’Alcool.

Je suis tombé récemment sur une entrevue radio avec Hubert Sacy, le directeur général d’Éduc’alcool, à l’émission Bien dans son assiette. C’est très intéressant. On nous explique en détail le « 2340 » : pourquoi cette limite et comment les chercheurs l’ont trouvé. En voyant la publicité à la télévision, j’ai jugé rapidement le message. Mais en écoutant cette entrevue, ça m’a convaincu.

Je vous cite une partie de l’entrevue que j’ai particulièrement aimée.

[…]vous pouvez vous fier à ces directives-là. […] En les suivant, vous n’allez pas éviter tous les problèmes de la planète parce que chacun est un cas particulier. Mais en restant dans ces limites là, vous pouvez profiter des avantages de l’alcool, sans subir les inconvénients de l’abus.

Écouter l’entrevue

Publicités

Le vin de glace québécois pourrait disparaître

Un sujet qui m’interpelle beaucoup : la réglementation qui entoure la production de produit alcoolisé. L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a l’intention de réglementer la production de vin de glace. Ça se fait avec l’intention de faciliter l’exportation. Le problème c’est que ça va interdire une pratique de nos vignerons québécois, même si cette pratique n’influence pas le goût du vin.

À l’origine du problème, un « copier/coller » de la réglementation ontarienne. Cette réglementation n’est pas adaptée au climat du Québec.

Deux reportages à écouter

Le premier reportage est « délicieux ». On a des explications claires de Charles-Henri de Coussergues, producteur de vin de longue date. Ensuite la porte-parole de l’ACIA qui bredouille sans répondre aux questions.

Espérons qu’ils ne se mettront pas le nez dans l’industrie brassicole!

Le vin bio

Je suis tombé sur un guide qui parle d’alimentation bio, ça s’appelle Guide de la bio alimentation. Comme c’est français il n’y a aucune mention de la bière, mais on parle un peu de vin.

En mars 2008, une étude sur le vin a été publiée. 40 bouteilles de vin rouge tous prix confondus ont été analysées – 34 étaient issues de l’agriculture intensive et 6 de l’Agriculture Biologique. 100% des vins conventionnels testés étaient contaminés.
Les niveaux de contamination étaient  800 fois plus élevés que pour l’eau potable!
Les vins « Bio » eux ne contenaient pas de pesticides à l’exception d’un contaminé par les pulvérisations du champ voisin. Conclusion ? Un grand cru n’est pas forcément à risque car vous n’en buvez certainement pas souvent. Mais pour le vin quotidien, privilégiez le « Bio » et dans tous les cas, modérez votre consommation

Est-ce qu’on a autant de contaminants dans notre bière? Probablement pas. L’eau utilisée pour brasser la bière est filtrée et dans le cas du vin on prend le jus de raisin. On a quand même des grains biologiques cultivés sans pesticides.

On a d’ailleurs quelques bières, dont certaines de la microbrasserie À la fût, qui contiennent des grains de Bio Malt Mauricie. On a également la Boris bio, la blonde biologique de la Barberie dans la catégorie bio.

Ne pas dépasser la limite

Une « nouvelle » campagne d’Éduc’alcool.  Pas grand chose de nouveau dans le message. On savait déjà que le maximum par jour pour un homme était de 3 trois consommations et de deux pour une femme. Par semaine, 15 pour un homme et 10 pour une femme. Éduc’alcool en parle depuis 2007 (pdf).

Est-ce qu’on boit vraiment 2 ou 3 bières par jour? Personnellement non. J’essaie de me limiter 1 par jour et environ 5 par semaine. Imaginez le prix que ça coûterait de boire plusieurs bonnes bières par jour, en plus des calories!

Il semblerait que cette campagne de pub incite à boire plus. L’effet contraire à celui désiré. Il y a une belle critique sur Facteur Pub.

Nouveau blogue sur la bière

Pierre-Luc Gagnon, qu’on peut aussi appeler Bière-Luc, blogue depuis un bout de temps. Côté bière il blogue sur DimancheMatin.com, puis chez BieresDuQuebec.com et maintenant chez voir.ca.

L’été passé on a eu droit à un blogue sur la bière chez Cyberpresse, ça s’appelait Une bière l’été. Ce genre de blogue professionnel manquait, mais maintenant on a Pierre-Luc!

L’émission Ça va brasser reportée à plus tard

Affiche Ça va brasserÇa va brasser, une émission qui sera diffusé sur vtélé, devait être en onde à l’automne 2011. Ça a été reporté à l’hiver 2012 et je viens d’apprendre que ça sera seulement au printemps 2012.

J’avais bien hâte de voir ça, c’est dommage. Mais voyons le bon côté. Ça va nous mettre l’eau à la bouche en prévision de l’été!

En attendant on peut regarder les vidéos de route24.tv et de Bières et Plaisirs.