On fait quoi avec les bouchons de liège?

Dans une vidéo diffusée sur la page Facebook de Unibroue, Sommelier Unibroue nous montre quoi faire avec le bouchon de liège qui accompagne les bières Unibroue de 750 ml. On l’attache à la bouteille avec l’aide du corset en métal qui le retient à la bouteille.

Éphémère aux bleuets - Unibroue
Éphémère aux bleuets – Unibroue

Je ne voyais pas trop l’intérêt, puisque balance habituellement ces morceaux dans le bac de recyclage. Comme je n’avais pas goûté l’Éphémère aux bleuets cet été, c’était l’occasion.

Alors j’ai fait la chose. Premier constat, c’est pas si facile. Je pensais que ça allait me casser dans les mains, mais ça a tenu bon. Je ne vois pas plus l’intérêt de faire ça. Sauf que ça donne le temps de jaser avec vos invités sur l’importance du recyclage. Bouteille : consigné; corset en aluminium : recyclage; bouchon de liège : récupération.

Verdict de la bière : aussi bonne qu’à l’habitude. C’est pas La Fin du Monde, mais c’est une bière agréable. On a pas assez de bière aux bleuets au Québec. Parlant de grand cru, les Unibroues sont à 4 pour 19$ chez Métro. Profitez-en, en plus ça vieillit très bien. Pour ma part c’est la 17 et la Terrible qui m’ont tentées.

img_20161018_175331

Le liège n’est pas ramassé par la collecte sélective. Il faut aller le porter soi-même dans un point de dépôt. Au Québec il y a les Piazetta, Vinexpert et la Maison de la bière à Saint-Georges de Beauce. Merci à Unibroue et Cascade pour l’information.

Publicités

Le verre maudit du Festibière de Québec

post-masson-festibiere-quebec

Il s’est dit plein de choses sur le « maudit » verre du Festibière de Québec. « Juste un pot mason », « pas pratique » et je passe les commentaires plus vulgaires. Avec un peu de recul je me rend compte qu’il est bien pratique ce verre. Pour ceux qui ne sont pas au courant, il y a eu un contretemps dans la livraison des verres officiels du Festibière. La seule solution était d’utiliser des pots style mason. On va dire style mason parce qu’il n’est probablement pas assez solide  pour faire du cannage.

J’ai passé deux jours au festibière et je n’ai pas remarqué de verre brisé sur le site. Un pot mason c’est large et ça se tient plus ou moins bien, surtout sans anse. Au final ça ne semble pas avoir causé plus de dégât qu’à l’habitude. Un avantage immédiat de ce contenant, c’est le couvercle. On peut facilement trimbaler sa bière sans risquer d’en renverser. Certains en ont probablement profité pour emmener une bière à la maison!

Ce fameux verre sera bien pratique le jour où on pourra acheter des bières en fûts directement à la microbrasserie. Comme l’a rapporté Bières et plaisirs plus tôt cet été, la bière pour emporter c’est bientôt.

Avez-vous expérimenté ces verres? Quel est votre avis?

Post Festibière de Québec 2015

Voici mes impressions au sujet du Festibière de Québec 2015. J’ai somme toute aimé mon expérience.

Les bons

Le Troquet belge c’était bien. Contrairement à la tente Oktoberfest de l’an passé, on pouvait y boire plusieurs bières différentes et intéressantes. Fini les bénévoles qui font les 100 pas avec un pichet de  Bitburger tiède… Il y avait une belle sélection de bière (la plupart disponibles à la SAQ). Il y avait des t-shirts, des décapsuleurs, etc, en vente. J’ai bien aimé les ventes aux enchères de bouteille de bière belge.

Le groupe de musique du Troquet belge, les Beverly Pills, est une belle gagne de débile. Leur autodérision était très plaisante à écouter autour d’une bière. Espérons que ça reviendra l’an prochain.

Le verre officiel de cette année est superbe. C’est le genre de verre qu’on peut réutiliser facilement pour une soirée dégustation.

Encore une fois, les jetons de l’an passé étaient utilisables. On pourra les utiliser l’an prochain et même plus tôt parce qu’un Oktoberfest a été annoncé pour la mi-octobre. Il m’en reste d’ailleurs une bonne vingtaine.

Les moins bons

Encore une fois, on nous a promis des bières d’importation et ça a été décevant. On a annoncé une dizaine de bière d’importation privée et il y en avait seulement 5. En prime, le vendredi à 18 h il n’en restait plus. Au Mondial de la bière, de l’importation privée, il y en a beaucoup et ils ont du stock jusqu’au dimanche. J’avais soif pour de la bière belge alors je me suis résigné à payer 4 jetons pour une Orval, une excellente bière, qui se vend 3,55$ taxes incluses à la SAQ.

Il y avait du péket au Troquet belge. 3$ pour 1 once ça valait la peine. J’aurais aimé qu’on me serve un verre directement de la bouteille au lieu de me présenter 3 shooters de couleur différente alignés sur le comptoir depuis un bon moment.

1 once de péket au distillat de bière
1 once de péket au distillat de bière

C’était obligatoire de prendre 8 onces pour goûter à la bière officielle.Je veux bien y goûter, mais je ne suis pas admirateur des bières blanches aux fruits…

Les maudites toilettes bleues… La roulotte/salle de bains a été remplacée par des toilettes bleues. Oubliez ça vous laver les mains.

Vous avez aimé votre édition 2015?

 

Bec Cola vs 1642 cola

Ça fait quelques mois déjà que c’est sur les tablettes. Avec la chaleur, les passages répété de ces 2 produits dans les médias et ma curiosité, je me suis dit que je devais les goûter aujourd’hui! Je me demandais surtout lequel est le meilleur entre le Bec cola et le 1642 cola.

Je dois d’abord dire que j’ai un préjugé favorable pour le Bec Cola. C’est bio et le sirop d’érable est le premier sucre de la liste des ingrédients. Le 1642 à plus de sucre que de sirop d’érable. Mais aussi les gens de 1642 ont envoyé une mise en demeure à Bec cola et ça, je ne crois pas que ça soit une bonne chose dans un petit monde qu’est celui du cola au Québec. Vous pouvez en entendre plus à ce sujet à l’émission Bien dans son assiette du 15 juin. C’est une excellente entrevue où on apprend tout ce qu’il y a a savoir sur les deux entreprises.

J’ai goûté, pour vous, ces deux produits. Je les ai acheté en même temps, dans le même commerce. La date de fabrication n’est pas indiqué sur mes bouteilles malheureusement. Je les ai conservé environ 2 semaines au frais et je les ai servi à environ 8 degré. Je crois bien qu’elles étaient à leur maximum au niveau du goût.

Un cola biologique à l'érable
Un cola biologique à l’érable

Bec Cola

Ingrédients :

  • eau filtrée gazéifiée
  • sirop d’érable bio
  • sucre bio
  • acide citrique
  • colorant caramel bio
  • essence de cola bio

Statistiques :

  • 275 ml
  • 115 calories
  • 27 grammes de sucre
  • 2,20$ où je l’ai acheté

L’étiquette est superbe. « Bec » fait référence au Québec. C’est d’ailleurs répété sur l’étiquette avec « Québec » et « sirop d’érable biologique ». Ça met en vedette le terroir québécois. J’adore le style vieillot de l’étiquette. C’est un produit qui se positionne plus comme étant québécois. Sur le site web, tout en bleu, c’est d’ailleurs évident.

Site web : http://bec-cola.com/

Cola à l'érable
Cola à l’érable

1642 Cola

Ingrédients :

  • eau gazéifiée
  • sucre de canne
  • sirop d’érable
  • acide phosphorique
  • essence naturelle
  • caféine

Statistiques :

  • 341 ml
  • 60 calories
  • 41 grammes de sucre
  • 2,60$ où je l’ai acheté

Sur l’étiquette il n’y a aucune mention de de Maisonneuve, même si il est sur la capsule. Après tout, c’est bien lui qui a fondé Montréal en 1642. C’est un produit qui se définit plus comme étant montréalais. Sur le site web, ayant plusieurs illustrations de Montréal, c’est d’ailleurs évident.

Site web : http://1642cola.ca/

Comparatif des deux produits

Vous remarquerez que le 1642 cola a d’abord du sucre de canne, puis du sucre d’érable dans ses ingrédients. On peut donc penser qu’il y a moins d’érable dans ce produit que dans le Bec cola. Je me demande aussi pourquoi on a dû ajouter de la caféine. Il y a également de l’essence naturelle, probablement d’érable.

Le Bec Cola est bio et contient, dans sa liste des sucres, du sirop d’érable puis du sucre. Le goût d’érable vient vraiment du sirop d’érable. La couleur vient, entre autre, du colorant caramel.

Même couleure! Le goût est différent cependant
Même couleur! Le goût est différent cependant.

Le verdict

J’ai goûté les deux produits et je dois dire que j’apprécie plus le Bec Cola. Au nez et au goût, le cola et l’érable sont plus perceptibles. Le caramel est d’ailleurs assez présent. Le 1642 m’a paru moins intense au nez et j’ai eu de la difficulté à goûter l’érable. Tant qu’à boire un cola à l’érable, autant qu’il goûte! Le 1642 est quand même bien puisqu’il est un cola artisanal fait au Québec.

Lequel est vraiment le meilleur? Faite vous votre propre idée en les essayant. Visitez également leurs sites web et écouter l’entrevue radio. Je veux savoir ce que vous en pensez.

Je suis achetable

Grande Noirceur - Dieu du Ciel!Vous voulez m’acheter pour que je parle en bien d’un projet d’oléoduc? Donnez moi de la stout impériale d’un noir intense, liquoreuse et bien odorante. Je pourrai vous dire que ça ressemble à du pétrole brut. Voilà! C’est tout ce que je pourrai vous dire de positif là-dessus en tant que blogueur, mis à part de faire un don de 5$ si vous ne voulez pas que ça coule?

Parlant de boire du pétrole. La Grande Noirceur de Dieu du Ciel! est de retour en dépanneur!

Liste des bières du Festibière de Québec – 2014

Eh non! La liste des bières n’est pas encore disponible. Pour vous contentez vous pouvez accéder à la page où sera la liste officielle. Avec de la chance elle sera en ligne avant le débût du festibière. Il y a quelques informations dans la liste du haut. Tout le reste date de 2013…

Comme l’an passé, je compte faire ma liste non-officielle. Elle aura le même format que la liste 2013. Avez-vous des suggestions?

Nouveautés de la Gueule de Bois

Cet été la microbrasserie La Gueule de bois, de Jonquière, a lancé quelques nouvelles bières. On parle, entre autre, d’une stout à l’avoine, une old ale et une rauchbier. Je ne suis pas un fan de leurs bières, mais comme j’aime ces styles de bières, je voulais y goûter… pour la science comme on dit.

J’ai eu assez de mal à les trouver. À Québec, on m’a dit que plusieurs commerces les avaient retirés des tablettes pour cause de problème de qualité. Heureusement pour moi, chez JB Moisan, il en restait.

Vous êtes probablement aussi curieux que moi… Non, je n’y ai pas encore goûté. Si vous avez eu la chance d’y goûter, dîtes-moi ce que vous en pensez. Voici cependant des photos. Je crois que chaque étiquette en en dit long sur le contenu de la bouteille. Pour voir plus de photos, allez voir la fiche de ces bières.

6,2 ou 6,4 % d'alcool. Au goût!
6,2 ou 6,4 % d’alcool. Au goût!
Une rousse brune aux aromates de fumée de whisky
Une rousse brune aux aromates de fumée de whisky

Je suis à la recherche d’un verre de cette brasserie. Si vous en voyez, faites-moi signe!